Actualités de l' agemetra

Retour à la liste des actualités

Tests rapides antigéniques en entreprise

 12 Novembre 2020

Dernièrement, un communiqué de presse du Ministère du Travail et une instruction de la Direction Générale du Travail (DGT) donnent la possibilité aux employeurs de proposer des actions de dépistage antigénique rapide aux salariés volontaires. Ces tests rapides antigéniques (TRA)* qui indiquent un résultat en moins d'une demi-heure permettraient de repérer des salariés asymptomatiques positifs au Covid-19 et donc potentiellement contagieux, pour les isoler en télétravail ou en arrêt de travail.
 
Ces actions seraient réalisées en lien avec les Services de Santé au Travail, aux frais des employeurs (pour l’achat des tests parmi une liste limitative) mais dans le respect du secret médical.
 
Pour autant, les Services de Santé au Travail n’ont reçu aucune précision sur les aspects logistiques (locaux nécessaires, approvisionnement et prise en charge financière des équipements de protection), sur la formation des professionnels de santé à la méthode de prélèvement, ni même sur le traitement des résultats de tests. 
 
L’Agemetra reste attentive aux nouvelles directives susceptibles d’apporter les précisions indispensables à la participation à ces campagnes de dépistage et ne manquera pas de vous tenir informés.
 
* Le test rapide antigénique permet de détecter les protéines que produit le virus : les antigènes. Il cherche à déterminer si la personne est infectée au moment du test. Le résultat indicatif est connu en moins d'une demi-heure. La personne réalisant ce test doit être informée qu'il est destiné à une simple orientation diagnostique qui ne remplace pas un diagnostic établi à partir d'un test RT-PCR permettant de déterminer la présence du génome du SARS-CoV-2. Comme le test RT-PCR, il consiste en un prélèvement par voie nasale avec un écouvillon.
 
Ce test doit être distingué des différents tests déjà présents :
  • le test rapide d'orientation diagnostique (TROD) par prélèvement d'une goutte de sang (« sur sang capillaire ») peut depuis le 11 juillet 2020 être réalisé par un pharmacien. Celui-ci permet de détecter en quelques minutes des anticorps contre le virus. Il n'est pas remboursé. Si le résultat est positif, il convient de réaliser un test sérologique en laboratoire de biologie pour préciser la réalité de la réponse immunitaire. Il peut être complété par un test virologique (RT-PCR) pour préciser si le virus est toujours présent dans l'organisme.
  • le test virologique ou RT-PCR consiste en un prélèvement par voie nasale avec un écouvillon. Il permet de déterminer si une personne est porteuse du virus au moment du test. Il est remboursé intégralement sans ordonnance et sans avoir à se justifier de la démarche ou présenter des symptômes.
  • le test sérologique consiste en une prise de sang. Il permet de détecter la présence d'anticorps au virus, c'est-à-dire de savoir si la personne a déjà été en contact avec le virus. Il est remboursé sur ordonnance.